Ecologie : Fleuriste militant

 » J’espère qu’à la lecture de ce livre, vous sentirez poindre dans vos membres, dans votre poitrine, ce souffle si caractéristique de la liberté. Cette incomparable envie de créer, d’être utile. Le besoin de contribuer à quelque chose de plus vaste que vous. De participer à un mouvement dont nos enfants et nos petits enfants se souviendront lorsqu’ils étudieront ce moment clé de notre histoire. Celui où nous avons décidé de ne pas renoncer. » 

Cyril Dion – Petit manuel de résistance contemporaine

Est il possible d’être fleuriste et écologiste ? Est il possible de réduire son impact au maximum sur l’environnement en pratiquant ce métier ?
A quel prix ? Quel sacrifice doit on faire ?

N’est ce pas l’évidence même de se mettre au premier rang des défenseurs de la planète lorsque l’on est censé la représenter aux yeux de nos clients ?

Le constat est amer et le défi à relever est énorme. Mais je suis de nature optimiste et comme le dit Winston Churchill :

« UN PESSIMISTE VOIT LA DIFFICULTÉ DANS CHAQUE OPPORTUNITÉ, UN OPTIMISTE VOIT L’OPPORTUNITÉ DANS CHAQUE DIFFICULTÉ. »

Nous essayerons de partir de ce constat et de répertorier les solutions. Elles existent ! Les lignes bougent ! Notre société doit se transformer et le fleuriste avec elle.

abstract-1264071_1280